Voici toute l’histoire, mon oncle a un mac pro mid 2010. Qui étaient livré avec deux options de cartes graphiques à l’époque, une ATI Radeon 5770 ou une 5870. Un beau jour d’autonome son écran passe au gris, donc redémarrage et là c’est le drame (je prends un ton un peu grave mais c’est pour les besoins de l’histoire). À présent son macintosh émet le son caractéristique du mac mais en boucle, le premier est correct mais les suivants sont tous pétés comme après une bonne rave de Ris-Orangis. Bref, ça sent le sapin !

Il démonte tout ce qu’il peut démonter, décharge les rams, les disques, interverti tout ce qu’il peut, rien n’y fait. Finalement je débarque, je regarde, refais les mêmes manips (par acquis de conscience) et finalement je démonte la carte graphique. Là l’ordinateur démarre et cesse sa boucle infernale de Chimes. On le voit au travers du réseau et on peut même faire un partage d’écran à distance et le piloter. Le verdict est sans appel, sa carte graphique est morte. Bon depuis mac 10.8 de ce que j’ai compris, ces Mac sont à présent compatibles avec toutes les cartes graphiques. Bien que le bios Apple ne les reconnaisse pas, elles fonctionnent. Simplement vous devrez attendre d’être sur le bureau pour voir votre écran s’allumer.

J’ai fait un test avec une carte graphique peu réjouissante qui trainait dans le coin et ça marche. La question était, si cette carte graphique est morte autant essayer quelque chose qu’on n’a jamais fait avant ! La passer au four !

IMG_1494IMG_1495

Alors je vous le dis tout de suite, j’étais septique, pas mal de gens racontent sur internet qu’ils ont réussi à redonner vie à leurs vieilles 3dfx Voodoo 3 en la passant au four à coup de fines herbes. Dans un sens, on est tenté de se dire que ça peut fonctionner. Les processeurs et rams de ces cartes sont soudés avec des petites billes d’étain, d’argent et de plomb savamment mélangé. Mais depuis peu le plomb est interdit dans les soudures (tout du moins en Europe). Soit-dit en passant, ça empêche pas les technocrates de Bruxelles d’autoriser le mercure dans les lampes fluo-compactes. Bref, le plomb est un métal assez souple et il le reste même à basse température, tout comme l’argent (mais c’est plus chère) et les mélange uniquement argent et étain étaient peut-être moins bien maitrisés à l’époque. Il se peut donc qu’avec ces fameuse soudures de pauvre à la longue des chauffes et refroidissements de la carte, le métal des radiateurs se dilatent, se contractent, se dilatent… enfin vous voyez le topo. Tout cela fini par jouer sur les soudures des puces bien en dessous qui finissent par lâcher. Ho, pas de beaucoup mais ça peut suffire à rendre votre carte inutilisable.

Alors fort de cette réflexion, je me prépare à passer cette carte au four. On lit de tout sur internet, beaucoup de gens ont essayés (apparemment) et beaucoup disent que ça marche, que c’est merveilleux, qu’ils en vendraient à leur grand-mère. Il y a aussi les trolls de l’enfer (ce n’est pas par ce qu’on a rien à dire qu’on doit se taire) qui vous jurent sur tout ce qu’ils ont que ça sert à rien et que au pire vous attraperez un cancer du cul car vous aurez inhalé trois produits chimique de carte graphique dans votre vie.

Alors l’idée ce n’est pas non plus de faire une pyrolyse avec votre carte graphique, sinon c’est sûr que le prochain gâteau de bobonne y sentira un peu le Polychlorobiphényle (et d’autres trucs). Et que là le cancer du cul vous prendrez +2 points d’expérience sur votre carte de membre.

Je suis tombé là-dessus avant de me lancer, je vais rajouter entre crochets ce qu’il me passe par la tête à ce moment-là quand même. Juste histoire que vous voyez que je garde un esprit critique.

bonjour…
je suis technicien sur ligne cms [ça comment mal]. une ligne cms [cms signifie Composants montés en Surface] c’est un alignement de machines automatisées qui fabriquent entre autre nos chers petites cartes graphiques..comment ça se passe? en trois étapes.. [Merci papa pour l’histoire] premièrement, une machine va sérigraphier la carte cad déposer une crème [pas genre pour les vieilles tirés du 16eme] sur les plages d’acceuil des composants…seconde étape d’autres machines vont déposer les composants sur leur plage d’acceuil enduite de crème. troisième étape les cartes rentrent ds un four [ha ! ça commence à m’intéresser] ou elles vont progressivement monter en température jusqu’au phénomène dit de « refusion », ou la crème va se transformer en soudure liquide qui se solidifiera en sortie de four en passant par une zone de refroidissement.

les cartes graphiques sont soumisent à d’importante variation de température quand on les utilise, et parfois cela peut révéler un défault caché ds une soudure [Houuu le vilain !] ou créer une microfissure qui va interférer ds le signal électrique du circuit… aussi en mettant votre carte ds un four à 200 degrés vous recréer « artisanalement » [c’est justement se que je cherche, le coté artisanal] le phénomène de la refusion et en reformant les soudures vous pouvez corriger le défault ce qui explique que votre carte redémarre…MAIS!!
il faut savoir quelques petites choses..1, aujourd’hui la soudure employée pour nos cartes électroniaque [si si ! ‘suis pas une flèche en orthographe mais bon] est dite « sans plomb », or ce type de soudure refusionne à une température proche des 250 degrés… aussi 200 est ce insuffisant à mon sens [pas très clair sa phrase]. 2 attention tout ce qui est sur votre carte ne supporte pas ce type de contrainte thermique, à savoir, les composants dit « traversant », (ex les connecteurs) ils sont faciles à identifier ce sont des composants munis de pattes qui traverse le circuit dont la soudure se trouve donc de l’autre coté, heureusement ils sont aujourd’hui peut nombreux, il vous faut les déssouder afin de les retirer de la carte avant le passage au four, la carte doit être totalement « nue », cad enlever radiateur, ventilo, carénage ect..
pour conclure je dirais que la méthode du four de cuisine est assez ‘ à l’arrache » [première parole sensée !] car les fours qu’on utilise en cms font l’objet de réglages assez pointus en évolution de température, en temps de passage des circuits à ces mèmes températures..le moment de la soudure est appelé « pic de refusion », ce pic se fait sur un temps très court, car la température redescend dés qu’il est atteind, bref si vous voulez tenter le coup suivez au moins mes consignes, genre rentrez votre carte ds le four à 200, et éteingnez votre four arrivé à 240, ouvrez le et laisser la carte refroidire toute seule, ne la mettez pas au frigo ( ça c’est pour les disks durs) [ha tiens une nouvelle expérience à faire]
ou alors faite comme moi, bossez avec une ligne cms [bien sûr si j’en avais une à dispo je serais pas sur le forum de comment ça marche à chercher des techniques de magnétiseurs congolais qui réparent votre ordinateur à distance], vous pourrez réparer vos cartes tranquille ds les meilleures conditions…lol
bien à vous.. [bisous]

Bref, je me lance. Je démonte tout et je fais chauffer le four.

IMG_1477 IMG_1478 IMG_1479

Vous pourrez voir que je n’ai pas dessoudé les connecteurs, j’en étais pas à ce point-là quand même.

IMG_1480 IMG_1481

Je sors une plaque d’alu et je fais 4 boulettes d’alu pour poser la carte dessus. Foutu pour foutu autant le faire bien !

Je sors mon super multimètre de rechange qui a une fonction thermomètre. Assez inutile d’ailleurs car j’ai fini par sortir la sonde avant les 200° car elle commençais à me faire le coup du camembert trop fait bien que le câble semblait protégé par une gaine spécialement prévu pour ça.

IMG_1482 IMG_1483

Je mets un minuteur à 7 min 30. J’ai fait une moyenne de ce que j’ai vu sur le net. Inutile aussi car au bout de 5 min j’ai coupé le four, laissé refroidir 15 min porte grande ouverte ventilation en marche. Et ensuite j’ai tout remonté la carte graphique. Foutu ça dans le bouzin de mac pro et démarré !

Et là c’est le moment que vous attendez tous ! Est-ce que ça a marché ? Et bah non, enfin sur le moment non, par ce que j’avais oublié le câble d’alimentation de la carte graphique ! Faux départ. Mais une fois ce câble bien branché, j’ai bien été forcé de constater que l’ordinateur ne faisait plus son bruit de chien écrasé et l’écran a fini par s’allumer. Pour me dire qu’il n’y avait pas de disque dur ! Mais quand même, ça marche !

IMG_1484 IMG_1485

Alors vous pouvez lire ce que vous voulez sur l’internet, vous pouvez en pensez ce que vous voulez. Moi je l’ai vérifié de mes propres yeux. Ça marche, je ne sais pas pour combien de temps mais une légende urbaine de vérifié c’est déjà ça.

Je rajoute quand même qu’il ne faut pas se leurrer, cette réparation est très approximative et probablement de courte durée. De plus elle est sans aucune garantie de fonctionnement. Vous pouvez très bien résoudre le problème et en créer d’autres. Les condensateurs, par exemples, sont des composants qui supportent assez mal la chaleur donc je doute qu’ils apprécient particulièrement la blague. Cela peut tout aussi bien ne rien changer du tout, vous aurez simplement perdu 2 heures de votre temps.

Merci [bisous] !